Pendant 18 mois j’appréhendais cette journée, toute ma vie je m’étais confortée à l’idée de ne pas me marier, qu’on ne profitait de toute façon pas de son propre mariage et la pessimiste que je suis retenait qu’un mariage sur trois se terminait en divorce (1 sur 2 sur Paris!).

Pendant ces 18 mois d’attente et de préparatifs je craignais d’avoir pris la mauvaise décision car plusieurs disputes avec ma famille ou ma belle-familles ont éclaté et quelques personnalités se sont révélés…  (des invités qui ne tenaient pas plus que ça à nous…) et après plusieurs mauvaises surprises (notamment la préparation de mon EVJF) on a fait le tri naturellement des personnes qui étaient importantes et présentes pour nous.

La dernière semaine juste avant le mariage on est venu en Lorraine pour le préparer surtout qu’on avait droit à des jours de congé pour le mariage.

Comme vous le savez je suis d’un tempérament méga stressé mais en plus avec toutes les querelles que nous avons eu et les imprévus j’étais super anxieuse.

En plus ce n’est pas évident de se projeter quand on fait un mariage à distance, du coup la dernière semaine on pense à pleins de petits détails.

La veille j’avais peur d’arriver en retard pour la remise des clés, je flippais pour les préparatifs et j’étais assez contrariée avec ma famille chez qui on séjournait.

De plus le photographe que nous devions avoir (qui était une connaissance c’est le chéri d’une copine à moi) n’a pas pu venir car il était plâtré et je sentais bien que cela arrivait quand il m’avait annoncé 1 mois avant qu’il était en arrêt, du coup aucun d’eux n’est venu…

Au final les préparatifs étaient longs mais ce sont très bien passés, on a une famille et des amis en or qui nous ont beaucoup aidé à tout installer.

Du coup étrangement le jour J j’étais super Zen, à part à quelques moments de la journée où j’ai angoissé comme quand au moment d’habiller mon fils on ne retrouvait pas ses bretelles ou bien encore quand on a posé devant la voiture et que j’ai fais un accroc à ma robe.

A part ces détails et quelques bémols pendant la soirée tout s’est très bien passé, bien mieux que je ne l’imaginais.

Mon témoin est un amour, il nous a fait un très beau cadeau, il nous a pris une belle voiture de collection (une traction) pour nous véhiculer à la mairie puis à la salle et faire le cortège.

Ce n’était pas prévu c’était une belle surprise, à la base il était juste censé nous véhiculer avec sa propre voiture.

A la mairie c’était drôle car la personne qui nous a célébré n’était pas l’adjoint prévu à la base et c’est quelqu’un du quartier de mes parents que tout le monde connait dans la ville et qui me connaissait donc.

Il a d’ailleurs à deux reprises fait une boulette car il s’est trompé de prénom pour mon mari ^^.

Ensuite nous n’avons pas traîné, car nous avions 30 min de route pour accéder à la salle là où avait lieu notre cérémonie laïque.

C’était merveilleux, la marraine de mon mari s’était donné du mal pour la décorer, nous l’avons fait en extérieur comme j’espérais (jusqu’à la veille j’avais peur du mauvais temps) et nous avions même eu les vaches qui se sont invitées ; pas de doute on était en pleine campagne.

Notre maître de cérémonie était fabuleuse et d’une grande gentillesse, c’était également notre fleuriste elle s’est occupée de toute la décoration florale et de mon bouquet. En ce qui concerne les textes je les avais écris et nous les avions retravaillé ensemble, elle a fait un superbe boulot et elle a géré. Ce n’était pourtant même pas elle qui était prévu à la base comme quoi…

Nos témoins ont fait des discours tous plus beaux les uns que les autres j’en avais les larmes aux yeux. Pourtant pareil un de mes témoins n’était pas censé être lui au départ (comme je disais j’ai eu quelques déceptions ou imprévus de dernière minute lors des préparatifs).

C’était une cérémonie très émouvante, nous avons ensuite enchaîné avec le vin d’honneur puis le repas.

Notre amie m’avait préparé un bouquet à jeter, et pour l’anecdote c’est ma filleule de 5 ans 1/2 qui l’a attrapé, mes amis célibataires étaient blasées ^^.

Nous avons eu quelques surprises une prévue le montage photos , mais aussi quelques sketchs.

Nous avions peur que les gens se lassent du karaoké mais au final nous n’avons pas assez dansé car les gens voulaient surtout chanter. Du coup tout ce que j’avais prévu dans ma playlist n’a pas été forcément diffusé ça manquait un peu de rock selon moi et d’autres styles.

Nous avons raté notre musique d’entrée en plus nous avons eu plusieurs soucis de technique, et un de mes témoins a laissé la musique trop longtemps pendant le slow. C’était un des risques de ne pas prendre de DJ , heureusement que le reste de la soirée s’est bien passé.

Le fait que le repas était un buffet ça ne s’est pas éternisé mais du coup j’ai trouvé que les gens étaient partis tôt.

Les gâteaux ont été préparés par ma belle-soeur et son mari qui sont boulangers et c’était très beau et très bon.

On a quand même veillé à 4 jusqu’à 7h du matin avec l’un de mes témoins, je ne pouvais pas enlever ma robe seule et mon mari était trop alcoolisait, du coup la fin de soirée était juste le seul regret que j’ai eu, mais aussi le fait de dormir seuls sur un matelas dans la salle ( à la base plusieurs personne était censé dormir dans la salle), car je n’ai pas du tout réussi à me reposer, j’avais froid. Je pense qu’on aurait dû prendre une chambre d’hôtel ou dormir dans la maison que ma belle-mère avait loué.

Je me suis donc avancé pour tout ranger, puis les gens sont arrivés pour nous aider et venir faire un repas avec les restes de la veille.

Je remercie mes parents, ma belle-mère, nos témoins, les autres membres de la famille et nos nombreux amis qui nous aidé et qui ont rendu cette journée belle et unique.